Se perdre dans mes pensées

Aujourd’hui on a plus le droit d’avoir faim ni d’avoir froid

Salut à toi, je te retrouve aujourd’hui dans un article qui ne sera pas très joyeux pourtant je pense qu’on n’en parle pas assez et c’est un sujet qui me tient très à cœur.

Pendant les vacances j’ai du travailler sur un extrait d’un texte de Victor Hugo qui se nomme « Discours sur la misère » c’est un texte qui m’a beaucoup touché, que j’ai beaucoup aimé par le fait que Hugo s’implique dans la cause qu’est la misère à son époque. (ci-dessus en cliquant pour mettre dans un nouvel onglet « Discours sur la misère » tu peux aller lire ce que Victor Hugo à dit).

Je me suis rendue compte à ce moment là que la misère existe depuis très longtemps, que même si l’homme évolue, que nos sociétés évoluent, il y a toujours des personnes qui vivent dans la pauvreté et la misère.

A l’époque c’était encore explicable avec les monarchies, dictatures et autres formes de pouvoir. Aujourd’hui au 21ème siècles je ne trouve pas ça normal. Malgré la crise économique qui touche la France on devrait, on doit aujourd’hui pouvoir aider ceux qui en ont besoin. Dans certains cas c’est un choix de vie, des hommes et des femmes vivent en marge de la société, ils ne veulent pas rentrer dans le rang comme nous, les personnes là sont libres de faire et de penser ce qu’ils veulent. Dans la plupart des autres cas ce ne sont pas des gens qui ont choisi de finir comme ça.

Des fois je me demande comment peut-on arriver à ce point de non retour ? Et en fait ce n’est pas si compliqué. Un homme ou une femme perd son emploi,a des dettes à rembourser sur une maison ou autre. Cette personne se voit dépassé par les évènements et hop une vie entière s’écroule autour de toi. On te saisit ta maison, tes meubles, ta voiture, tout ce qui t’appartenait disparaît sous tes yeux.

Ces gens tombent dans la misère, le combat que Victor Hugo a engagé  en 1849 n’est pas terminé loin de la. Ces personnes là il faut les aider. Je sais que tu te dis « Elle est drôle elle à se la jouer Sainte Thérèse mais je ne peux pas prendre une de ces personnes chez moi. ». Loin de là cette idée mais juste donner une pièce, par exemple je connais des gens qui donnent 1 euro par jour ou par semaine à un SDF qu’ils voient. Ou alors des fois ils vont dans une boulangerie ou dans un café et ils achètent un chocolat chaud en hiver et une bouteille d’eau en été pour un SDF. Je l’ai fait cet hiver avec ma mère on a vu une SDF et on lui a acheté un chocolat chaud. Je n’oublierais jamais son regard lorsque je  le lui ai donné, ni le regard des gens autour, qui ont fait attention à elle car moi je lui donnais quelque chose, j’ai vu des regards désapprobateurs et des gens qui étaient d’accord avec moi. Et sincèrement je te le dis je m’en foutais de ce qu’ils pouvaient penser à ce moment précis car à cet instant je ne pensais qu’au regard de cette femme et à la phrase « Merci tu es une gentille fille ». Si tu veux, tu peux aider aussi en achetant une boîte de conserve pour les restos du cœur ou en donnant tes vieux vêtements à la croix rouge. Juste par de simple geste on peut changer les choses.

Voilà, c’était juste mon petit discours du dimanche. Je suis très heureuse d’avoir écrit ce billet, j’espère t’avoir fait découvrir un très beau texte de Victor Hugo. Dis moi dans les commentaires ton avis sur la misère à notre époque et je te laisse avec une citation du texte « C’est l’anarchie qui ouvre les abîmes, mais c’est la misère qui les creuses ».

 

Collage victor hugo et sdf

 

Publicités

Laisser un commentaire ça me fera plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s